Mélanie et

Les Karnets de Mel

BLOG

Dans cet article, j’ai choisi de vous présenter Mélanie et son Blog, “ les Karnets de Mel “.  Mélanie a eu un cancer du sein et a su traverser cette épreuve avec force, courage et dignité. Sur son blog, elle nous livre ses axtuces pour rester féminine et diminuer les effets secondaires des traitements, mais aussi ses réflexions, ses humeurs et son questionnement face à cette maladie qui remet tant de choses en question….

“Je suis Mélanie, 40 ans.

Suite à un burnout en 2017, après 15 ans dans une banque, j’ai quitté mon poste de responsable rémunérations et j’ai repris des études de décoration d’intérieur en septembre 2018. Fraichement diplômée en mars 2019, j’étais sur le point de créer mon entreprise lorsque j’ai découvert une boule dans mon sein gauche. Les examens médicaux se sont vite enchainés, ne faisant que confirmer mes craintes. Après une attente de 10 jours, ma gynécologue m’envoie un simple mail. Pas un appel, pas une explication. Je découvre seule que j’ai un cancer du sein infiltrant de grade 3, HER2+. Je prends alors rendez-vous à l’institut Curie, où je prends une 2ee gifle : le protocole comprend 5 mois de chimiothérapie, une mastectomie, de la radiothérapie et des injections d’herceptin pendant 1 an.

L’annonce à l’entourage, à mes 2 filles de 5 et 9 ans a été une étape très éprouvante sur le plan émotionnel. Mis à part mon burnout, je n’avais jamais eu de problèmes de santé, une hygiène de vie saine, ce qui rend l’acceptation d’autant plus difficile.

Pourquoi moi ? maintenant ? l’année de mes 40 ans, l’année de ma création d’entreprise ?”

 

” Le Cancer est un Tsunami”

“Le cancer est un tsunami dans la tête et dans le corps. J’ai eu 2 options devant moi pour gérer la maladie :

Soit aller à contre-courant, lutter, ne pas accepter, être en colère et souffrir, 

Soit prendre les devants, me faire guider par le courant, me faire accompagner, prendre soin de moi.

J’ai choisi de raser mes cheveux 15 jours après ma 1ere injection de chimiothérapie. Je ne voulais pas voir mes cheveux tomber dans la baignoire ou sur l’oreiller alors j’ai pris les choses en main.

J’ai réinventé ma féminité avec ma frange et mes turbans. J’ai appris les bonnes méthodes de maquillage pour garder bonne mine et faire illusion face à la perte des cils et sourcils.

Pendant mon traitement, j’ai continué à faire du sport (course à pied) et j’ai participé à de multiples activités via les soins de support et les associations. On peut dire que j’ai été hyperactive face à la maladie pour me donner la force d’avancer. “

 

 

Remise en Question…

“Je partage tous ces enseignements et mes astuces dans mon blog, pour aider les femmes à ne pas subir les effets secondaires. Comment rester féminine et retrouver l’estime de soi ? Comment s’accorder du temps pour soi et se ressourcer ? Comment gérer la maladie avec son entourage ? 

Une chose est sure : Le fait de partager avec d’autres femmes son parcours, sa façon de gérer la maladie donne des ressources inespérées, rassure et crée un lien extraordinaire de solidarité féminine. Je remercie toutes les femmes courageuses qui l’ont fait avant moi et qui m’ont rassuré juste en racontant leur histoire. J’ai fait des rencontres merveilleuses du virtuel au réel.

Je me pose actuellement beaucoup de questions sur l’après. Mon hyperactivité, motrice dans mon processus de guérison, a été stoppée net, à la fin des traitements lourds et au début du confinement. J’ai réalisé qu’il s’agissait d’une course d’endurance et non d’un sprint. Que prendre le temps et ralentir était essentiel.

Alors, que faire aujourd’hui ? Reprendre ce que j’avais laissé avant la maladie : mon activité de décoratrice d’intérieur ? Ou établir un autre projet entrepreneurial au grès de mes envies et de mes rencontres ?

Cette épreuve nous change profondément et nous façonne, et cela remet en cause la vie d’avant.”

Un jour après l’autre, Mel, @leskarnetsdemel

preloader